AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Anara, protectrice du porteur de lumière

Aller en bas 
AuteurMessage
Anara
Invité



MessageSujet: Anara, protectrice du porteur de lumière   Sam 16 Déc - 2:07

Nom: Étoilé
Prénom: Anara
Âge: 17 ans avant son emprisonnement.

Pays de naissance: Fée
Pays actuel: Royaume des ombres, ma prison.

Aime: La nature, les enfants, la magie, faire la fête, les mariages, le bonheur en général.

N'aime pas: L'empire en général, toute forme d'injustice.

Talents: Maîtrise une excellente magie, combattante expérimenter. Une excellente danseuse pour ce qui s'agit des fêtes.

Défauts: Tombe vite en colère devant toute forme de mal, curieuse....a l'extrême, na pas sa langue dans sa poche ce qui peu lui emmener des problèmes.

Peurs: Elle n'en a qu'une seul, que l'empire gagne le combat final.

Descriptions physique: Grande, a la taille fine et au forme élancé, Anara a de splendide cheveux brun tirant sur le roux qui lui arrive au niveau des reins. Ces yeux, de couleur vert forêt, renferme une douceur mêlé a une joie de vivre. Elle porte la plupart du temp de splendide robe blanche ou bleu pastelle, fine et moulante, mettant admirablement en valeur ces courbes délicate. Elle porte souvent des bracelets argenté, et son pendentif de crystal qui pend a son coup représente un papillon en plein vol. Anara est en exellente forme physique, ayant appris le maniement des armes il y a longtemp de cela. Sa peau, tané a force de périple, est aussi douce que la soi. Avant un grand combat, la jeune femme revêt des vêtement moulant afin ne pas être encombré. Son habit de combat se constitut d'une tunique a manche courte, d'une fine chemise de maille, de pantalon noire et d'une paire de botte lui montant jusqu'au niveau des genoux. Elle porte l'épée a son flanc gauche, et son arc par-dessus son épaule gauche.

Description psychologique: Emplie d'une joie de vivre immense, Anara est une femme douce et intentionné. Elle donnerais sa vie pour aider ces amis(es)......si elle en avait. Elle adore la nature et les enfants. Son insecte favoris est le papillon. D'une grande curiosité, elle n'arrêtera devant rien pour l'assouvir. Têtu quand son idée est faite, elle n'a pas peur de dire sa façon de penser. Elle peut-être extrêmement colérique( mais elle c'est ce contrôler) lorsque celle-ci se retrouve devant une injustice, ou devant le mal.....qu'elle hais par-dessus tout.


Histoire: J'ignore cela fait combien de temp que je suis la. Des jours, des mois, des années. Peut-être même des siècles. Mon nom est Anara Étoilé, et je suis la protectrice du porteur de lumière. Du moin je l'était au moment ou je me suis fait avoir comme une débutante. Je ne suis pas très claire je présume.....compréhensible. Voila pourquoi je vais vous racontez mon histoire.

Je ne pourrais vous dires qui sont mes véritables parents. D'aussi loin que ma mémoire me permette de remonter, je ne voix qu'un visage, celui de mon mentor......maître Brom. Ce fut lui qui me montra des mon plus jeune âge tout ce don je devais savoir. Les langues, l'histoire, la géographie, les mathématiques, la science des plantes....et la magie.

Je n'ai jamais su qui il était. Lorsque je lui posait la question, il marmonnais que je n'avait pas besoin de le savoir, que seul ma mission contait.

-Mais de qu'elle mission vous parlez.

-De celle que les dieux eu même ton donné pour protéger Enkidiev, maintenant, cesse de poser des questions et retourne pratiquer ta magie.

Boudeuse, je retournais a mon grimoire qui était tellement épais que je devais le soulever de toute mes forces pour seulement l'ouvrir. A l'époque, je n'avais que cinq ans, et donc c'était difficile pour moi de porter autant de livre. Pendant près de six ans, je me pratiqué a la magie. Puis, a l'âge de 11ans, maître Brom me présenta un homme que je n'avais jamais vue auparavant. Il était tellement beau. Grand, musclé, de superbe cheveux brun et des yeux bleus qui me fire craquer sur le chant. Il était vêtu d'une splendide cotte de maille qui brillait de mille feu. Alors que je le regardais d'une manière qu'aujourd'huit je trouve toujours idiote, mon tuteur m'annonça:

- Je te présente Duncan. Il sera ici a chaque matin jusqu'a midi pour te montrer le maniement des armes. Tu n'a pas le chois, car cela fait partit de ta destiné.

Cela me boulversa, mais je ne pu rien y faire......du moin c'est ce que je pensais. Alors a partir de ce jour, je passé tout mes matins a m'entraîner physiquement, et le restant de la journée....a étudier et pratiquer ma magie. Un bon matin, a l'âge de mes 12 ans, je me réveillai en hurlant de douleur. Mon dos me fesait atrocement souffrir. J'avais beau passer une main lumineuse au-dessus, cela ne changeait rien. Quand maître Brom entra finalement dans la chambre, apeuré, je pleurais toute les larmes de mon corp. Cela prit un certain temp a mon tuteur avant de comprendre ce que je disais. Lorsqu'il comprit finalement la logique qui se trouvait dans mon esprit, il me tourna sur le ventre, et déchira ma tunique. La, il fit quelque chose que j'ignore encore a ce jour, mais ce que je sais, c'est qu'un geyser de sang vola dans la pièce, et je me sentit instantanément soulagé.

Quand finalement je fini de reprendre mon souffle, je sentit que mon être lui-même s'était allongé dans mon dos. Je me précipitai vers le miroir et y vit de splendides ailes qui bougeait d'exitation. En fait, c'était moi qui les fesait bouger. Je me tournai vers mon mentor, les yeux brillant de curiosité face a se phénomène. Il était assi sur le lit, bourran sa pipe et il l'alluma en disant très clairement:

-Tu vien d'atteindre l'âge de puberté des fées, car tu en es une....a moitié. Pourtant, tu devras vite t'en débarasser, car elle te gêneron dans ta mission.

Horrifié a cet perspective, je hurlai de rage en disant:

-Pourquoi je devrais me mutiler pour des personnes que je n'ai jamais vue et que je ne verrai jamais. Je n'ai pas demandé cet mission, que les dieux s'étouffe avec cet saleté de quête, moi je par faire mon chemin.

Bien sur, les choses ne se passère pas exactement comme je l'avais espéré. A l'aide de mon pouvoir de lévitaton, je fis voler une chaise au travers la fenêtre, et je couru par celle-ci pour ouvrir mes ailes. Malheureusement pour moi, l'art de vol m'était encore inconnu. Je fit une chute de plusieur mètre, pour finalement perdre conscience sur le plancher. A mon réveil, j'avais une douleur insupportable qui me traversais tout le corp.

J'était dans ma chambre, et tout ce que j'entendais était les esclaffement de rire de maître Brom. Il était littéralement plié en deux, et riais tellement qu'il en avait les larmes aux yeux. Quand finalement il reprit le contrôle de lui-même, il me dit:

-On ne pourra pas te dire que tu a froid aux yeux.

A l'aide des ces pouvoirs de guérison, il guérit mon organisme au complet, puis il me tendit la main en disant:

-Il faut que je te montre quelque chose.

Je la lui prit, pas trop fière de ma chute, et il me mena dans une pièce qui m'était jusqu'a maintenant interdite. Il fesait noire partout, seul une fontaine a l'eau crystaline était visible au centre. Celle-ci brillait d'une douce lumière doré. Le maître me mena devant et dit:

-Regarde l'eau, et tu y verra ce qui attend le monde si tu décide de partir.

Je regardai a l'intérieur, et Brom commença a marmonner une incantation. L'eau bougea légèrement, et je vis a l'intérieur Enkidiev. Je tombai sous le charme immédiatement. Après quelque minute de contemplation, le paysage changea subitement pour devenir feu, sang et haine. La ou je venais de voire des gens heureux de vivre une vie paisible, ils étaient maintenant des esclaves. C'est alors que je vis une ombre qui enterait mes rêves pour le reste de mes jours. Je ne me rapelle pas exactement son visage, mais ces horribles yeux violets restèrent a jamais inscris dans ma mémoire. Le lendemain, mon maître mavais coupé mes ailes, et je reprit mon entraînement avec Duncan. A 15 ans je fut finalement autorisé a sortir de la demeure.

C'est alors que je tombai amoureuse de la nature. Ces cours d'eau, sa végétaton. Duncan me montra tout ce don j'avais besoin de savoir. Comment monter a cheval, faire un campement. Nous passames plusieurs semaines a courir les bois ensembles. Puis, un soir, quelque chose se produisit entre lui et moi.........mais cela restera de l'ordre privai, si vous le vouler bien. Enfin, a 16 ans, maître Brom m'annonça ma mission. Je serais la gardienne d'un jeune enfant qui portera en lui la lumière du futur pour Enkidiev...et peut-être même le monde.

Je pliai bagage, et partit voyager pendant près de un ans pour finalement arriver a Émeraude. La, les choses se compliquèrent. La guerre fesait déjà rage dêpuis de nombreuse année. De plus, la première incarnation de l'ordre n'était pas très encline a accepté les femmes dans leurs rang. Oui, je l'ai bien dit, de la première incarnation. Tout devriendra plus claire dans quelque lignes, ne vous inquiéter pas.

Alors, comme je disais, les chevaliers me crachère presque au visage quand je leurs suggérer de me joindre a eu. C'est a ce moment précis que le magicien Abnar s'interposa, et me demanda de le suivre. Il me mena dans une chambre ou se trouvait une petite créature mauve toute chétive. Je tombai sous le charme d'un seul coup d'oeil.

- Cet enfant est destiné a détruire son père, l'empereur noire. Toi, Anara, tu as été envoyé pour le protéger. Puisse tu ne pas faillir.

Je hochai la tête, et a partir de se jour, je proégeai l'enfant contre toute forme d'agression. Bien sur, avec l'aide des chevalier, qui changère d'avis sur mon sujet après que je leur ai botté le derrière a de multiple reprise, je repoussai des dixaines de sorcier de l'empire.

Je deveint chevalier a la demande de Hadiran d'Argent. Une chose par contre se produisit a mon 17ième anniversaire. Amecareth, déçu de tellement d'échec, vint lui-même sur le continent pour aller chercher son bébé. Le pauvre poupon n'avait pas plus de 2 ans. Abnar alla affronter lui-même l'empereur, mais cela ne fut pas suffisant. C'est pourquoi je me joignit a l'immortel pour le repousser.

Le combat fut long et pénible. Pourtant, Amecareth finit par tourner les talons et a partir. Cela me perturba, comme Abanar, mais cela n'empêcha pas le fait que nous en fûmes soulagé. Après se rude combat, une fête fut donné en l'honneur de la victoire. Je fus acclamé comme une héroïne. C'est après les festivités que je partit a la bilbiothèque pour aller écrire mes pensées dans un journal qui serait surement utile aux générations future. En réalité, je fesais cela a la demande de Onyx, qui semblait a l'époque très inquiet de quelque chose.

Il fesait énormément de recherche sur des objets de puissance acienne, et m'en parlait énormément. L'héritage de Danalieth. Ayant de grand pouvoir, je n'avait aucun désir de l'accroître, mais Onyx par contre voulait être un homme libre et puissant. Je ne comprenais pas son désir, mais je le respectait énormément. Quand finalment je fus seul dans la bilbliothèque pour transcrire mon savoir, une présence familière se matérialisa derrière moi. Je me retournai et je vis Nomar l'immortel.

Je ne le voyais pas souvent, mais il était selon maître Abnar digne de confiance. Alors je ne posais pas trop de question, même si je fesais énormément de recherche sur lui. L'immortel me félicita de mon combat contre l'empereur, et me dit:

- Je c'est que vous avez une mission très importante a accomplir pour les dieux, voila pourquoi j'aimerais vous faire un cadeau qui vous sera très utile.

Je le regardai avec un aire pertubai, et lui dit:

- Très bien, si vous le désirez.

Nomar me regarda avec un sourire d'on j'aurais de me méfier, et me dit:

- Prener ma main, et je vous y emmenerer.

Je le regarder, et je tentai de lire ces pensées, mais celle-ci était bien sur femer a clef. Étant vêtu de mon habit de combat habituel, et vu que je portais toujours monépée au flanc, je n'avais rien a aller chercher. Je me levai et lui dit:

- J'espère que ce ne sera pas trop long, car je dois protéger le porteur de lumière.

Nomar sourit de nouveau et me dit:

- Mais bien sur, c'est tout naturel.

Je lui prit la main, et il me mena a l'intérieur d'une espèce d,immense caverne ou se trouvait des milliers de ruches. Je restai stupéfaite. Il me rassura en disant que ce n'était pas un endoirt dangereux pour moi. Je le suivis dans un dédal de couloir pour arriver dans un pièce ou se trouvait des milliers de trésor de toute sorte. Je restai muette devant une telle découverte. L'immortel avança dans la pièce, et alla chercher un gantelet de métal noire qu'il me tendit en disant :

- Cet objet magique posséde le pouvoir d'augmenter considérablement vorte force physique. Metter le, et vous verrez.

Je restai sur mes gardes, et sonda l'objet avec ma magie. Il était effectivement magique, mais les desseins dessus me donnère des frissons dans le dos. Il y avait des dixaines de démon qui se battait sur un champ de bataille. La scène était effreyante. L'immortel me dit alor:

- Si vous ne me faite pas confiance, autant dire que vous n'avez pas confiance en les dieux eu même, car je suis leurs serviteurs.

Piqué, je levai des yeux noires sur Nomar en serrant les dents tellement la colère c'était emparer de moi. Je le regardai directement dans les yeux et lui dit:

- J'ai fait énormément de sacrifice au nom des dieux, alors ne dite plus jamais sa, car vous le regretterer.

Sans réfléchir d'avantage, je mis le gantelet, et un profond malaise me saisit immédiatement. Je tomber a genoux, et regarder l'objet maléfique, qui brillait maintenant d'une aura maléfique. Un rire démoniaque se fit entendre dans la pièce. Je levai les yeux, et vit un immense reptile se tenir devant moi. Onyx m'en avait déjà parlé, mais je ne croyais pas un jour en voir un. Je dit tout simplement dans un gémissement de douleur:

-Un dieu déchu.

Je tentai lever le bras pour lancer un rayon incandescent, mais je n'avais déjà plus de force. Nomar se dirigea vers moi et


Pouvoirs Magiques: Voici ce que j'ai appris a maîtriser au cours de mon apprentissage.
Je suis télépathe
Je peu faire léviter les choses avec la force de ma pensé.
Je lance des rayons incadescent avec mes mains, mais aussi des globes d'énergie pure.
Je peu faire sortir une lumière qui guéris aussi.
Je peu former des écrans protecteur.
Je maîtrise aussi les éléments telle le vent et le feu, mais j'ai mes limites. Je ne peu pas faire appel a un tournade, ou former des lances de feu. Je peu par contre augmenter l'intencité d'un feu déjà formé, ou faire de puissante bourrasque de vent, qui dure un temp limité.
Les illusions son comme une seconde nature pour moi, comme ci elle fesait partit de moi.....mais je suis une fée, donc c'est normal

Rang: Protectrice du porteur de lumière, chevalier d'Émeraude.


Dernière édition par le Lun 18 Déc - 2:41, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Enya
Divinité ~ Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 116
Localisation : Les cieux
Fonction : Déesse
Âge perso : n'en a pas vraiment
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Anara, protectrice du porteur de lumière   Dim 17 Déc - 1:20

ok, dit le moi lorsque tu auras terminé

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jdr-enkidiev.winnerforum.net
Marie
Chef des Chevaliers D'Émeraude~Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 81
Age : 29
Date d'inscription : 16/12/2006

MessageSujet: Re: Anara, protectrice du porteur de lumière   Dim 17 Déc - 14:59

Je sais que je dois etre énervante mais peux-tu mettre un avatar s.t.p.... Je sais pas pourquoi mais j'aime ça en voir des nouveaux.... LOL bon ben Bienvenue parmi nous toi!!!! LOL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anara
Invité



MessageSujet: Anara   Dim 17 Déc - 16:49

J'ai mis mon avatar pour te faire plaisir Marie Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Enya
Divinité ~ Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 116
Localisation : Les cieux
Fonction : Déesse
Âge perso : n'en a pas vraiment
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Anara, protectrice du porteur de lumière   Dim 17 Déc - 17:22

ok alors on attend la suite mais pour l'instant ton histoire est parfaite!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jdr-enkidiev.winnerforum.net
Anna
Invité



MessageSujet: Re: Anara, protectrice du porteur de lumière   Dim 17 Déc - 19:13

Trés bonne histoire. Bravo!
Revenir en haut Aller en bas
Lilly
Invité



MessageSujet: Re: Anara, protectrice du porteur de lumière   Dim 17 Déc - 19:35

Oui, c'est vrai j'attend la suite avec impatiente!
Revenir en haut Aller en bas
Anara
Invité



MessageSujet: La suite   Lun 18 Déc - 2:18

Suite de l'histoire:

me frappa violemment a la tête. Je perdit bien sur conscience et je rêvé a d'horrible scène de combat, dans lesuqelles se tenait Amecareth. Le puissant empereur des insectes se tenait confortablement installé sur son trone fait a partir d'os humain, et regardait de ces yeux violet les habitants d'Enkidiev être déchiré dans d'atroce souffrance.

J'ignore pendant combien de temp je restai inconciante, mais je me rappel que trop bien mon réveil. Au moment ou j'ouvris les yeux, un profond malaise me vrilla tout mon corp, embrouillant mes pensées, et jusqu'a mon propre organisme. Cela me prit un effort surhumain pour lever la tête pour regarder les alentours. Je me trouvais dans une pièce d'on les mur était constitué de crystal. Je me trouvais sur une table fait de la même matière, et je portait toujours le gantelet maudit. L'on m'avait retiré mon habit de combat et mes armes, et je ne portais qu'une simple tunique blanche presque trasparente qui se moulait a mes formes.

Je tentai de contacter mes compagnons par la penser, mais je me rendit conte que je n'avais plus de pouvoir magique. Je fus prise de panique, et je tentai de me lever, mais en vain. C'est alors que j'entendit la voix de Nomar:

- Le gantelet coupe toute tes facultés, autant magique que physique. Tu ne pourra pas sortir de cet endroit a moin d'avoir une bonne étoilé qui brille pour toi dans les astres céleste.

Le dieu avait avait retrouvé sa forme d'immortel, mais cela n'enlevait rien au mal qui brillait dans ces yeux. Avec le peu de force que je pouvais accumuler, je le regardai dans les yeux et lui dit:

- Pourquoi me faite vous sa, je ne vous est rien fait, que je sache.

Nomar éclata de rire, qui se répercuta contre les parois des murs, pour revenir vers nous. L'expérience fut assé déplaisante, et l'être maléfique qui se tenait a mes côtés ne le savait que trop bien. C'est alors qu'il sortit une petite fiole transparente de sa tunique qui contenait un liquide gris et visqueu. Il regarda la fiole quelques instant, et me regarda de nouveau pour me dire avec un sourire maléfique sur les lèvres:

- Ho, tu n'as rien a craindre, tu ne m'a rien fait, tu es simplement une trop grande menace pour l'empire. En terme normal, je te tuerais rapidement pour t'empêcher de nuire, mais étant un Maître-Magicien, tu reviendrais d'entre les morts avec une panoplie de dieu avec toi pour me détruire. De plus, j'ai a coeur la victoire de l'empire. Puisque le seul moyen pour eu de gagner est de prendre l'élu dans les ténèbres, et bien j'ai décidé de donner un petit coup de pouce en débarassant le monde de sa protectrice, c'est a dire toi, ma chère Anara.

A ces paroles, je commençai a me débattre frénétiquement, le désespoir avait complètement envahit chaque parcelle de mon organisme. Pourtant, la seul chose que je pu faire, est de lever mon petit doigt. Nomar éclata de nouveau de rire, et dit avec un grand sourire:

-Je ne peu peut-être pas te tuer, mais je peu te rendre innactive pour le restant de l'éternité.

Il me montra la fiole, et me dit avec une fierté bien évidante dans la voie:

- Ceci est une potion de pétrification, et une de mes meilleurs. Le goût est assé écoeurant, et l'effet de transformatin douloureux. Pourtant, le résultat est splendide. Tu sera ma meilleur oeuvre a ce jour, Anara. De plus, tu auras une place de choix au milieu de mon Hall d'entrée.

Des larmes de désespoir commencère a rouler sur mes joues, au moment ou le dieu-déchu débouchait la fiole et la portait a mes lèvres. De toute mes forces, je tentai de supplier tout les dieux de ma connaissances, leur prommetant des serments de fidélité que j'aurais suivis de mon plein gré. Voyant que cela ne fonctionnait pas, j'envoyer des pensées a toute les personnes qui avait pu croiser mon chemin. Maître Brom, Duncan, Onyx, Hadrian. Losque la dernière de ces pensées tomba sur le visage violet du petit poupon, mon esprit se révolta de toute ces forces. C'est a ce moement qu'une incantation ancienne me revint a l'esprit. C'était une formule qui pouvait annuler un maléfice de force majeur, mais les effets était indéterminer. Maître Brom me l'avait enseigner et m'avait faite jurer de ne l'utiliser quand dernier recours. Il faut l'avouer, la situation était assé désespérer.

Je rassembler toute mes forces restante, et prononça le formule ancienne:

-Âz Knurl deimi lanok.

J'ignore ce que cela provoqua, mais le liquide qui commençait justement a couler dans ma bouche changea du gris au brun terre. Le goût qui suivis était écoeurant. J'aurais pu vomir si Nomar ne m'en avait pas empêcher. Après quelque minute de nausé affreuse, mon estomac se calma. Je restai immobile, bien que je n'avais pas le choix, et attendit les effets. Au début, je pensai sérieusement pouvoir m'en sortir. Malheureusement pour moi, les choses devait tourner mal. Je ressntit un engourdissement envahir tout mon organisme. Comme je levais la tête pour regarder mon corp, je vis mes jambes commencer a prendre un aspect grisatre. L'infection continua a monter, emportant même la tunique avec elle.

Après quelque seconde a peine, elle avait atteind ma poitrine, et finalement mon coup. Je pleurais toute les larmes de mon corp. Je regardai Nomar directement dans les yeux, et soudain un immense calme envahit tout mon être, et je lui dit avec une assurance un peu trop grande qui le surpris lui-même:

- Je reviendrai, et tu regrettera ce jour car l'empire des insectes tombera avec toi.

Je lui cracher en plein visage au moment ou le néant envahissait mon esprit, toute pensé logique quittant mon organisme. Je pourrais vous en dire plus, mais je ne peu pas, car je n'ai plus d'encre. De plus, si je vous disais tout maintenant, vous me détesterier, car vous faites partit vous aussi du restant de mon histoire.

FIN.....POUR LE MOEMENT.


Eum, j'ignorais qu'il y avait une limite de paragraphe lol, mes pouvoirs et mon rang se trouve dans le premier texte


Dernière édition par le Lun 18 Déc - 2:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anara
Invité



MessageSujet: Re: Anara, protectrice du porteur de lumière   Lun 18 Déc - 2:27

Je suis désolé de l'écrire comme sa, mais il y a un limite que je dois respecter, ce que je trouve un peu ridicule, mais si vous trouvez que sa ne fonctionne pas comme du monde, et bien je réécrirai toute la fin. Pour le reste, j'espère que mon auditoire a apprécier la lecture, parce que je ne pensais pas que mon histoire pationnerait tellement de personne lol.
Revenir en haut Aller en bas
Enya
Divinité ~ Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 116
Localisation : Les cieux
Fonction : Déesse
Âge perso : n'en a pas vraiment
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Anara, protectrice du porteur de lumière   Lun 18 Déc - 18:01

C'est correcte comme ça. Moi aussi je ne savais pas qu'il y avait une limite. C'est une très bonne histoire!

Acceptée! ^^

Bon rp!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jdr-enkidiev.winnerforum.net
Anara
Invité



MessageSujet: Anara   Lun 18 Déc - 19:00

Merci:D. Au palisir de rp ensemble lol
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anara, protectrice du porteur de lumière   

Revenir en haut Aller en bas
 
Anara, protectrice du porteur de lumière
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obélisque de lumière
» Le Porteur de l'anneau favori
» Agriculture, secteur paria ou secteur porteur ?
» [Quête] Une lumière dans les ténèbres
» Une exception bien venue... [Anara]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~*~Les chevaliers d'Émeraude~*~ :: Présentations :: Présentations accéptées :: Ancien Personnage(Archive)-
Sauter vers: